Marc Aubrière, agent de la DGSE enfin libre

Share ! Partagez ! Compartir !

DGSE1uneLibre, enfin libre !

Les images sont rares, elles font le tour du monde, Marc Aubrière, agent de la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure) est libre et embarque dans un avion à destination de la France. A cette heure il est déjà sur le territoire nationale et en débriefing à Orléans.

Marc est l’un des deux agents qui avaient été enlevés, le 14 juillet, à leur hôtel en Somalie. Leur enlèvement avait créé la confusion, les deux hommes étant d’abord présentés comme des journalistes, avant que l’on apprenne qu’ils s’agissait de militaires de la DGSE et que la France aidait alors le gouvernement somalien avec des « conseillers techniques ».

Pendant sa détention, Marc Aubrière dit avoir été bien traité : « J’ai été particulièrement bien traité par les gens du Hezb al-Islami, ils ont été particulièrement fair play : ils m’ont bien nourri, ils m’ont bien traité. Il n’y a pas eu de pression, ni de violence. »

« Je suis content d’être libre, c’est normal. Mais je me fais du souci pour mon collègue qui est encore retenu en otage », a ajouté l’agent français.

En effet, le deuxième Français est toujours aux mains d’une seconde milice, plus radicale, les Shebab.

L’ex-otage affirme avoir marché cinq heures dans Mogadiscio avant d’arriver au palais présidentiel.

Des habitants du quartier déclarent l’avoir vu sortir d’une voiture.

Alors que fusent des informations contradictoires de toutes parts, Paris dément le versement d’une rançon pour obtenir la libération de son agent, contrairement à ce qu’a affirmé, mercredi matin, un dirigeant du Hezb al-Islam cité par la presse.

Selon nos sources, Marc Aubrière aurait réussi à neutraliser trois de ses geôliers affaiblis par le jeûne du ramadan. « Pour ne pas perdre la face, Hezb al-Islam a inventé cette histoire de rançon » nous confirme une source proche de la DGSE.

Quant au deuxième homme, il se dit dans les milieux du renseignement que celui-ci pourrait rapidement retrouver la liberté, mais cette fois-ci contre espèces sonnantes et trébuchantes…

(Visited 613 times, 1 visits today)

Be the first to comment on "Marc Aubrière, agent de la DGSE enfin libre"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*